Les indications des fabricants sur les produits Cosmétiques

Les marques choisissent avec soin le packaging, les couleurs et chaque mot que l'on pourra lire sur l'emballage. La présentation du produit cosmétique doit être attractive pour le consommateur et elle fait sa première intention d'achat.

A l'avant du produit, on peut lire quelques mots clés qui reflètent ses principales caractéristiques et à l'arrière, la description de ses qualités, des indications qui sont plus détaillées.

Les produits cosmétiques n'ont pas besoin comme les médicaments d'obtenir une Autorisation de Mise sur le Marché (A.M.M.). Ils n'ont pas à prouver leur efficacité avant d'être mis en vente et les fabricants peuvent écrire tout ce qu'ils veulent sur les emballages avec néanmoins des limites liée à l'interdiction de la revendication mensongère, c'est à dire des indications fausses ou de nature à induire en erreur.

Pour contester les affirmations d'un fabricant de cosmétiques, il faut porter plainte pour publicité trompeuse et prouver que le fabricant a menti ou induit en erreur le client. Les plaintes sont rares, d'autant plus qu'aujourd'hui sur le marché apparait des noms : "relaxant, dynamisant, régénèrant, réparateur, rééquilibrant, purifiant, sublimateur..." .

L'effet, forcément subjectif, n'est pas mesurable. Mais aujourd'hui des laboratoires essayent de mettre au point des méthodes de mesure ou instrumentale afin de quantifier notamment le plaisir, en mesurant par exemple le volume de production de la salive.

La description des effets des cosmétiques est délicate, les fabricants font attention aux mots qu'ils emploient. Si nous regardons, par exemple, les produits antirides, l'effet annoncé est d'atténuer, de réduire, de décrisper ou de lisser les rides. Aucune crème n'a l'imprudence de dire qu'elle supprime les rides. D'ailleurs il ne faudrait preter aux Cosmétiques des propriétés qui ne sont pas de leur ressort.

On en arrive parfois à des affirmations qui ne veulent rien dire : des ingrédients fantaisistes comme l'ADN végétal (qui ne peut en aucun cas interagir avec les cellules de la peau), des effets surréalistes comme ce gel nettoyant oxygénant qui laisse la peau "aérée" ou des arguments pseudo-scientifiques : une crème minceur explique que la caféine favorise le déstockage et la destruction des graisses, mais en oubliant de préciser qu'elle doit d'abord traverser les couches externes de la peau pour atteindre les cellules graisseuses (et la traversée n'est pas facile!).
Ensuite, la caféine libère les acide gras contenus dans les cellules graisseuses, ces acide gras rejoignent le sang mais pour vraiment les brûler, il faut les utiliser... en faisant de l'exercice! Sinon, ils seront de nouveau stockés par l'organisme.

Il est important de savoir décrypter les emballages, aussi bien pour les cosmétiques que pour les produits alimentaires. Le but est de savoir ce que valent vraiment les produits et de les juger sur leur efficacité.

En s'informant sur les ingrédients et les arguments de vente des fabricants, on évite d'être manipulé par le marketing des marques et on peut consommer intelligent.
Cosmetic Academy on Facebook

Cosmetic Addicts de Tahiti

Cosmetic Addicts de Tahiti, un véritable "Hub" Polynésien

Destiné aux passionnés des plantes, des soins, du Bien-etre, du Spa, de la Beauté, de la Cosmétique, ce Blog essayera de vous apporter des réponses à toutes vos questions et essayera de vous maintenir informé sur l'actualité.

Les séances du Laboratoire du Formulateur engendrent beaucoup de curiosité auprès des participants et celle-ci nous amène à répondre à quelques questions et principes de base qui encadrent la Cosmétique.

Sans prétention, ce Blog vous permettra d'en savoir plus sur vos impulsions d'achats, les produits ou les ingrédients que vous consommez et vous permettra de vous tenir informé sur les dernières nouveautés, informations, évènements, règlementation...

La Cosmetic Academy - Saison 2